Actualités, Agenda, La sauvegarde, Partenaires, Patrimoine

Nombreuses démissions de l’Association « Mémoire de La Motte Tilly »

Nombreuses démissions de l’Association
« Mémoire de La Motte Tilly »

Un bon nombre de membres de l’association « Mémoire de La Motte Tilly » ont démissionné lors de la dernière AG, dont la plupart des animateurs et fondateurs.

Parmi eux, de nombreux membres parmi les plus anciens,
notamment 3 des 7 membres du bureau qui ont participé à la création de l’association il y a plus de 20 ans et l’ont activement animée.
Si l’on examine le Conseil d’Administration de 2002 (ci-dessous), on peut constater que les fondateurs ont pour la plupart disparu ainsi que la quasi totalité des membres.
Des trésoriers précédents ont aussi démissionné de leurs postes, tout comme plusieurs membres des bureaux passés afin de se désolidariser des abus de gestion et d’utilisation des fonds, notamment à usage personnel.
Le Conseil d’Administration lui même a complètement disparu, tout comme la commission de contrôle de comptabilité …

Les raisons de cette démission collective sont liées à un désaccord profond et persistant sur la gestion actuelle de l’association et à l’utilisation des fonds.

L’utilisation des fonds collectés pour le patrimoine ont été détournés afin de couvrir de frais personnels de la présidence, interdits par les statuts, verser des rémunérations à ses proches, et d’une manière générale utiliser les fonds que nous avons mis des dizaines d’années à collecter, pour ses dépenses personnelles.
Après avoir, au sein du bureau, réclamé des comptes et demandé de consulter le chéquier, le trésorier à démissionné, puis les membre du bureau. Après de multiples relances par lettres recommandées le comite de surveillance a pu voir brièvement une petite parte de la comptabilité, mettant en exergue de manière claire une partie de ces actes délictueux.
S’en est suivi, une assemblée générale à huis clos, excluant les Mottois, pour faire ré-élire totalement hors des règles ce bureau couvrant les malversations …


Les membres du bureau et les différents membres démissionnaires de l’association souhaitent ainsi affirmer :

  • Ne pas cautionner cette gestion
  • Ne pas cautionner l’utilisation des fonds et les abus constatés.

Les fonds doivent servir à la sauvegarde du patrimoine et non à payer des frais généraux, frais de déplacements (Par ailleurs interdits statutairement), de frais de bouche,  d’achats de vins et de café (Éléments incontestables relevés durant le contrôle de comptabilité effectué par Madame Marianne Van Melle et Monsieur Claude Rondoni).
Encore moins à payer des achats personnels ou rémunérer des membres de sa famille !
Et finalement encore moins à organiser des festivités déficitaires qui ont conduit le bilan passé au déficit.
Et bien entendu interdire la rémunération ou les défraiements des membres de l’association ou de leur famille.
Outre ces comportements, des usurpations de titres, de pièces et de fonctions dénotent d’une gestion inadmissible.
Tous ces débordements, maintes fois évoqués lors de précédentes AG ont, depuis plus de 2 ans entraîné de nombreuses demandes de vérification de comptabilité comme il était prévu par les statuts.
Cette vérification a mis 2 ans a être acceptée après de nombreuses lettres recommandées de plusieurs membres qui du coup furent menacés d’exclusion pour des motifs sans fondements.
Les comptes ont été finalement partiellement présentés au bout de 2 ans et mettent en exergue les fautes graves de gestion, l’utilisation personnelle des fonds, et la création de rubriques de « frais généraux », de « frais de déplacement » et de paiement de factures personnelles.

Par ailleurs, la société SPAT, qui depuis la création de l’association fut le premier et seul sponsor depuis 20 ans, retire son soutien en raison du bilan déficitaire passé, dont la gestion est responsable. La SPAT a, pour mémoire, imprimé et diffusé tous les numéros de la Gazette depuis sa création sans aucun coût. Elle a payé tous les frais de gestion, d’impression d’affranchissement, d’affiches et de tracts pour un montant annuel d’environ 5000 euros.
Les doyennes du village, notamment Madame Raymonde DANCIN, Madame Paulette COMBESCOT (Co-fondatrice et première Vice présidente de l’association) ont aussi démissionné précédemment pour les mêmes raisons avec les plus anciens membres de l’association, étant les premiers lanceurs d’alerte sur cette gestion (AG 2017)

L’initiative d’exclure les Mottois non membres en leur interdisant l’accès de la dernière AG, de réclamer à l’entrée les cartes d’identité des présents et de refuser le vote par procuration donne le ton de la gouvernance mise en place pour une élection cadrée …

Voir historique en cliquant ICI

Force est de constater, depuis ces événements, que cette association, continue de collecter adhésions et fonds, sans rien organiser ni rien produire pour le patrimoine !

De facto, les associations locales ont également dénoncé ces comportements délictueux en se séparant des éléments fautifs.
Les aspects positifs aujourd’hui, sont que les démissionnaires, la plupart des fondateurs,  continuent le combat pour la sauvegarde du patrimoine Mottois. Tous les fonds collectés iront directement soit à la Fondation pour la sauvegarde de l’Art Français, soit à la commune pour la restauration du tombeau de l’Abbé Terray, soit au château.
Tous réunis sous la houlette de notre nouveau projet « Valorisation et sauvegarde du patrimoine  de La Motte Tilly et du Nogentais », la sauvegarde du Patrimoine reprend l’esprit que la Marquise de Maillé avait créé.

Aliette de Rohan ChabotEn cédant le Château de La Motte Tilly, ses dépendances, ses terres et ses avoirs, La Marquise Aliette de ROHAN CHABOT  demandait par testament que le combat de sa vie en faveur de la sauvegarde du patrimoine soit poursuivi.
Que son état d’esprit, sa générosité et son amour du patrimoine local survive !

 

De cette manière, toutes les sommes collectées seront affectées au patrimoine, sans dépense de frais quelqu’ils soient. Toutes les dépenses seront supportées par le bénévolat, personne ne sera plus ni rémunéré ni remboursé de quelconques frais.
A la manière de la Philharmonie de Vienne, pas de présidence, mais un collectif de tous les musiciens gouvernent l’orchestre.

Les membres de « Patrimoine de La Motte Tilly et du Nogentais »

Eglise de La Motte Tilly

Une partie de l’équipe des fondateurs très impliqués en 2002 a disparu…
Pas moins de 19 membres constituaient le Conseil d’Administration élu par l’AG.

Conseil d'administration

 

Message de Dominique CARTIER, Ancien Maire de La Motte Tilly :

CARTIER DOMINIQUE.
Je suis content de voir que les membres fondateurs de l’association se sont aperçus de la gestion calamiteuse de l’association mémoire de LA MOTTE TILLY.
Je voudrais préciser que maire de la commune de 1994 à 2014 mon action a toujours été de soutenir cette association. De par la nouvelle équipe à partir de Mars 2014 je me suis aperçu que l’objet et la gestion de l’association avait changé.
Pour preuve les travaux de l’église SAINT PIERRE SAINT PAUL dont j’ai déposé le permis de construire pour la rénovation en 2011 et qui a vu la réalisation de trois phases successives de travaux puis dans la foulé le nouveau conseil à décidé de mettre fin aux travaux, soutenu par l’association a perdu tout le bénéfice des subventions autorisées.
La phase suivante reprise en 2017 pour la couverture du clocher et du transept à mis un terme définitif à l’arrêt des travaux malgré certaine complaisance des personnes en place au sein de l’association.
Je soutiendrai personnellement cette nouvelle association sous la houlette de Jean Marie HUBERT, et financièrement je prendrai ma cotisation dès ce jour.

 

Article précédentProchain article

1 commentaire

  1. Je suis content de voir que les membres fondateurs de l’association se sont aperçus de la gestion calamiteuse de l’association mémoire de LA MOTTE TILLY.
    Je voudrais préciser que maire de la commune de 1994 à 2014 mon action a toujours été de soutenir cette association. De par la nouvelle équipe à partir de Mars 2014 je me suis aperçu que l’objet et la gestion de l’association avait changé.
    Pour preuve les travaux de l’église SAINT PIERRE SAINT PAUL dont j’ai déposé le permis de construire pour la rénovation en 2011 et qui a vu la réalisation de trois phases successives de travaux puis dans la foulé le nouveau conseil à décidé de mettre fin aux travaux, soutenu par l’association a perdu tout le bénéfice des subventions autorisées.
    La phase suivante reprise en 2017 pour la couverture du clocher et du transept à mis un terme définitif à l’arrêt des travaux malgré certaine complaisance des personnes en place au sein de l’association.
    Je soutiendrai personnellement cette nouvelle association sous la houlette de Jean Marie HUBERT, et financièrement je prendrai ma cotisation dès ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer