Actualités, La sauvegarde

Travaux de sauvegarde de l’église de La Motte Tilly : 3e tranche

Eglise phase 3.1

Rénovation de notre église Saint Pierre et Saint Paul de La Motte Tilly :

Une nouvelle étape décisive vient d’être franchie :1e partie de la troisième tranche terminée !

 

On peut dire qu’avec cette nouvelle phase de travaux et la générosité de ce soleil d’été, notre église illumine le centre du village ! En effet l’enduit clair parfait, réfléchit la lumière et donne une nouvelle présence à l’édifice au cœur de notre village. En 2017, la 2etranche de réparations du clocher et des cloches nous rappelait déjà le joyau de notre patrimoine par son tintement harmonieux et joyeux. L’Angelus de retour, l’âme du village se fait entendre.

C’est une nouvelle occasion de remercier la Commune, plus particulièrement notre Maire et ses conseillers pour cette réalisation parfaite et bien entendu tous ceux qui ont également contribué à réaliser cette nouvelle phase.

Sur le plan financier d’abord, remerciements à la « Sauvegarde de l’Art Français » , à la DRAC, au Département et à la Région pour leurs subventions et bien entendu à la Commune qui a financé le solde.

Sur le plan de l’exécution ensuite, avec, pour cette tranche les entreprises TERRASSON (Gros Œuvre), Artisans Couvreurs de Champagne (Charpente et couverture), Atelier Nogentais d’Architecture et d’Urbanisme et SOCOTEC pour les missions d’architecte, de coordination et de sécurité.

Sur la tranche précédente saluons aussi le travail d’Art et Techniques du Bois pour les menuiseries, SIVRELEC pour l‘électricité, de la société Alsacienne de Paratonnerres  et d’André Voegelé pour les cloches et l’horloge.

Tout cela bien entendu sous l’œil avisé de notre architecte des Bâtiments de France Monsieur CAUQUELIN.

Rappelons que notre église est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques et que le tombeau de l’Abbé Terray est classé à l’inventaire.

Sa construction dans son état actuel remonte à 1eremoitié du 16esiècle et à la fin du 18esiècle, sans doute suite à un incendie. Ceci explique le mariage des parties romanes en voûte plein cintre et les parties en arcs brisés.

Merci à notre Conseil Municipal pour leur engagement pour la sauvegarde du patrimoine qui nous est cher et pour l’apport financier sur le budget de notre Commune.

Un peu d’histoire …

Nous avons rencontré notre Maire Olivier DOUSSOT, avec qui nous avons parlé de l’histoire de notre église et des travaux et des détails du financement de ces réparations. Ils ont bien voulu répondre aux questions de Jean-Marie HUBERT.

La première tranche des travaux avait été engagée par la précédente municipalité sous la houlette du Maire, Dominique CARTIER.

Depuis plusieurs années notre association avait contribué, non seulement à convaincre le Conseil à donner une suite favorable à nos demandes de sauvegarde, mais avait participé aux études et aux recherches de financement. Il a fallu identifier les différentes sources d’aides et subventions possibles, puis faire les démarches nécessaires et activer les réseaux bien au delà du département.

L’état de dégradation de l’édifice devenait préoccupant.

La priorité était de mettre l’église « Hors eau », c’est à dire de la protéger des eaux pluviales en refaisant le toit, mais aussi des infiltrations par capillarité dans les murs, en créant un drain autour de la nef.

1e tranche travaux

Cette première tranche a vu sa réalisation en 2013, après quelques années d’efforts conjoints, et sous l’œil de notre ancienne et dynamique présidente Anda Van Dongen, et bien entendu Franck GÉRARD, toujours président d’honneur.

C’était aussi une période où eurent lieu les « Marchés de l’Art », fer de lance de notre association et dont la réputation dépassait largement les frontières de la Commune et du Nogentais.

Cette première tranche concernait la Nef : Toiture, maçonnerie, drainage, menuiseries extérieures.

Les entreprises MARLOT (Charpente et couverture), BEAULANT (Menuiseries), TERRASSON (Gros œuvre) furent sélectionnées.

La nouvelle municipalité élue, nous avons pris contact avec le nouveau Maire, Olivier DOUSSOT et son Conseil pour nous assurer de la continuité de cette rénovation. Nous avons été immédiatement rassurés et la mise en œuvre des tranches suivantes a été engagée avec force et conviction.

2e tranche

La 2etranche fut donc votée dans la continuité et réalisée en 2017.

2e tranche 2

Elle concernait le clocher, toiture et maçonnerie, l’horloge, les cloches et la tourelle.

Des avenants concernant l’électricité, l’éclairage de sécurité, la réparation du coq et le badigeon de chaux furent ainsi décidées par la Mairie.

En 2018, une partie de la 3etranche a été réalisée et terminée ce mois de juin 2018. Elle concerne le chœur, le transept Nord et la croisée.

Charpente

Tpoit 1

Toit 2

Toit 3

Elle fut qualifiée de « Tranche optionnelle » car seulement la charpente et la couverture furent réalisés pour assurer la mise « hors eau pluviales ».

La maçonnerie et les enduits de cette partie tout comme le drainage n’ont pas été réalisés pour le moment, l’urgence n’étant pas avérée.

Pour le futur, outre l’éventuelle finition de la 3etranche, il restera un bon morceau : L’intérieur, tant en maçonnerie, enduits, peinture et finition, les boiseries et les bancs.

Les planchers de facture plus récente ne semblent pas devoir être réparés ni réinstallés.

Pour le moment, pas de programmation de cette tranche dans le budget de la Commune, d’autres investissements étant programmés pour le moment.

Parmi nos préoccupations d’avenir :

D’une part les vitraux (magnifiques) qu’il faut absolument préserver. Cet hiver une partie d’un vitrail s’est effondré et a aussitôt été réparé par la Commune. Des subventions spécifiques peuvent être demandées à des instances de protection des vitraux.

D’autre part le tombeau de l’Abbé Terray. Un certain nombre de visites techniques ont déjà eu lieu, mais pour le moment rien n’est enclenché. Etant donné que le tombeau est classé, les subventions sont plus généreuses, parfois jusqu’à 80% du coût, ce qui donne espoir d’une prochaine réalisation.

Notre association a pris en charge un certain nombre de rénovations, dont les bancs du transept, un Christ en bois sculpté du 18es. Le chemin de croix de 1872 signé Cabane est en cours de restauration, mais l’état d’humidité de l’église ne permet pas une installation définitive. Un autre chemin de Croix dû à Paul Koch dans les années 60 est également en cours de sauvegarde par notre association.

La rénovation en chiffres :

Dans le cadre actuel, les financements se décomposent comme suit :

  • DRAC : 20 %
  • Département : 25 %
  • Région : Entre 15 et 20 %
  • La sauvegarde de l’Art Français : Une montant fixe entre 10 et 15.000 euros.

D’autres subventions spécifiques peuvent être demandées, comme par exemple la Réserve Parlementaire, qui en 2016, grâce à François Baroin s’est élevée à 19.000 euros. Cette subvention a été hélas supprimée en 2018 par l’actuel gouvernement. C’était une aide importante y compris dans la 2etranche.

Toit 3

Pour le futur, nous nous mettons en quatre pour trouver notamment pour le tombeau et les vitraux, puis pour l’intérieur de nouvelles sources, aussi dans les familles des héritiers des « Seigneurs de la Motte »

La 1etranche de 2016 s’est élevée à 192.976,76 euros hors taxes (Les 3/4 de la TVA étant récupérable). Les subventions ont été de 117.174 euros seulement en raison d’un manque de subvention de la DRAC de 20 %

La 2etranche de 2017 s’est élevée 177.801 euros hors taxes dont les subventions doivent couvrir à hauteur de 130.400 euros environ.

La tranche optionnelle (Partie de la 3etranche) s’élève à 99.114,17 euros HT dont les subventions devraient couvrir pas loin de 80.000 euros

 

La question mystère

Eglise phase 3.1

Il y a toujours une question qui se répète.

Nous avions notée celle ci : « Comment se fait il que les finitions extérieures des 3 tranches ne se ressemblent pas ? »

La réponse est que l’église ayant eu des périodes de construction et de reconstruction différentes, les finitions d’origine et de l’époque ont été respectées selon les prescriptions de l’Architecte des bâtiments de France.

Elémentaire mon cher Watson !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article précédentProchain article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer